Trois manières de rebondir après un échec au concours de médecine

ffa82fe7e10c5b4002838ed3f6dc0961.jpg

Les études de médecine sont un vrai parcours semé d’embûches. L’accès à la seconde année est particulièrement sélectif à cause du concours. Beaucoup d’étudiants n’arrivent pas à passer ce cap, car le taux de réussite n’est que de 16 %. Au bout de deux échecs, les candidats doivent trouver une nouvelle orientation. Comment faire lorsque la médecine, l’odontologie ou la pharmacie vous ferme des portes ? Voici trois idées de reconversion professionnelle.

Les études d’optique

L’optique est une excellente voix de réorientation après échec au Paces. La filière permet d’entrer en formation au diplôme d’opticien en septembre ou bien à la rentrée de février avant le concours, dès le second semestre. Le métier d’opticien est de plus en plus complémentaire de celui d’ophtalmologue, car ils sont de plus en plus autorisés à prendre de multiples mesures au niveau des yeux. C’est un métier très intéressant et qui offre beaucoup de débouchés professionnels ainsi que de nombreuses perspectives d’évolutions par la reprise d’études.

La kinésithérapie et l’ostéopathie

De nombreux étudiants en médecine qui n’ont pas pu obtenir le Paces décident de rester dans le domaine paramédical, de préférence assez proche de la médecine. Les formations de kinésithérapeute mènent à une profession qui peut être exercée aussi bien en cabinet qu’en milieu hospitalier. L’ostéopathie est également une voie qui attire les étudiants. On y accède soit après l’obtention du diplôme de kiné en suivant une formation de spécialisation, ou en intégrant une école d’ostéopathie reconnue par l’État.

Des passerelles vers les autres filières

Ce n’est pas parce que vous vous êtes orienté vers les sciences médicales que toutes les autres voies d’études se sont fermées à vous à tout jamais. Bien au contraire, le profil des étudiants en médecine vous permet de réussir dans tous les autres secteurs d’activité comme le droit, le commerce et l’économie ou encore les études de chimie ou de physiques, matières dans lesquelles il excelle en principe.

Laisser un commentaire